Christophe Itier nommé haut-commissaire à l’ESS et à l’innovation sociale

La création d’un haut-commissaire était attendue par les acteurs de l’ESS déçus que leur secteur ne bénéficiait pas d’un ministère ou d’un secrétariat d’État dans le gouvernement. Christophe Itier est l’ancien président du Mouves.

 

La composition du gouvernement est donc complétée par le Décret n° 2017-1317 du 4 septembre 2017 qui institue un haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale placé auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot.

Cette création comble un vide qui inquiétait les acteurs de l’ESS. Lire à ce sujet  Les enjeux de la mandature pour l’ESS

L’UDES, qui plaidait pour la création d’un secrétariat d’État dédié, salue néanmoins cette décision qui a le mérite d’identifier clairement un interlocuteur pour les acteurs de l’ESS au sein de l’organigramme gouvernemental.

Elle répond au moins en partie à la question écrite du député des Hautes-Alpes Joël Giraud. Lire notre article Joël Giraud demande au gouvernement de s’engager sur l’ESS

 

Christophe Itier, un politique issu des rangs de l’ESS

Ancien président du Mouves (mouvement des entrepreneurs sociaux) et depuis 7 ans directeur général de l’association La Sauvegarde du Nord, Christophe Itier, 48 ans, a coordonné les travaux d’élaboration du volet ESS du programme présidentiel et en a été le porte-parole durant la campagne.

Christophe Itier sera chargé d’impulser et de mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière de développement de l’ESS dont les 165 000 entreprises (associations, fondations, sociétés commerciales, mutuelles, coopératives), les 2,4 millions de salariés et les bénévoles des associations se mobilisent chaque jour pour apporter des solutions concrètes aux défis sociaux, sociétaux, environnementaux et sanitaires de notre pays.

En partenariat avec l’ensemble des acteurs du secteur et les collectivités territoriales, il s’agira également de soutenir l’innovation sociale, afin de favoriser l’incubation et l’essaimage de projets innovants et performants pour répondre plus efficacement aux enjeux de notre société : l’autonomie, l’insertion sociale et professionnelle, le décrochage scolaire, la transition écologique ou encore la transition numérique.

 

Auprès de Nicolas Hulot pour favoriser la mobilisation des administrations publiques

Rattaché au ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, le Haut-commissaire aura une compétence interministérielle et aura pour mission, en relation avec la déléguée à l’économie sociale et solidaire, Odile Kirchner, de favoriser la mobilisation des administrations publiques.

D’ici la fin de l’année, le Haut-commissaire est chargé d’élaborer, dans la concertation avec les acteurs, une feuille de route de l’ESS et un nouveau schéma d’organisation national et territorial afin de renforcer la capacité d’action et la fonction de coordination de l’administration en charge de l’ESS.

 

Pour en savoir plus

Sur le site de France Info : Le référent Nord de « la République en marche » entre au gouvernement d’Édouard Philippe.

About the author: Yves Gimbert